Infos

Ce dimanche 26 février, j’ai pris part à la course de le Doulieu sur une distance de 10kms.

Pour y avoir déjà participé à plusieurs reprises, je savais la course peu vallonnée mais venteuse, ce fut encore le cas cette année!
Dimanche matin donc, arrivée à le Doulieu vers 9h30 soit 1h avant le départ. Retrait du dossard fluide dans la salle des fêtes, ce qui me frappe d’entrée, c’est un niveau de sécurité proche du néant… Ni plot en bétons ni camions pour barrer l’accès…
Après m’être préparé, je rejoins des athlètes de mon groupe d’entraînement du jeudi et fais un micro échauffement avant de me placer sur la ligne de départ.
Et là, surprise encore… la route n’est pas coupée… A 2 minutes du coup d’envoi, nous devons nous écarter pour laisser passer des véhicules… Quelle contraste avec certaines courses…!
Avant le départ, un hommage est rendu par le club d’Hazebrouck en mémoire de Clément Riera, décédé tragiquement quelques jours plus tôt. Une minute de silence sera respectée.

10h30, place à la course.
Nous sommes un peu plus de 200 à nous élancer sur le parcours (en gros, un rectangle de 5km à faire deux fois). Départ vent de dos sur un peu plus d’un km avant de tourner à droite pour une TRES longue ligne droite vent de face. Dès les premiers kilomètres, je sens que les jambes ne sont pas en forme… Mais je tente de garder le rythme. Juste avant le 3ème km, on traverse un champ (rappel de cross) et on repart avec un vent de côté que nous retrouvons de face à nouveau avant d’entamer le retour vers la place du départ toujours vent de côté. Oui j’insiste sur le vent car il nous a pénalisé tout le long du parcours… Et en ce qui me concerne, il m’a cramé les jambes!
Je passe au 5ème km en 20’14…

J’ai limité les dégâts niveau temps, mais les dégâts au niveau des jambes est flagrants… Va falloir serrer les dents!
Je profite un peu du répit avec vent de dos puisque j’entame le deuxième tour mais je sens que les jambes sont cuites… C’est encore plus vrai lorsque je retrouve le vent de face… Je n’avance plus et ventile beaucoup! Je suis à du 4’25/km… Ca va être long…
Arrivé au 8ème km tant bien que mal, le moral en a pris un sacré coup… Je vois les secondes défiler et l’objectif s’eloigner de plus en plus…
Sur le retour au passage du 9ème km, je lâche l’affaire pour finir tranquille…

Je passerai la ligne d’arrivée en 42’14.
Déçu car l’objectif de cette course était de me tester en vue de Fleurbaix qui se court ce dimanche 5 mars, mais également satisfait aux vues des conditions et des jambes (absentes) du jour.

Les athlètes de mon groupe d’entraînement ont bien couru également… certains ont battu leur RP, et eu droit à un podium (3ème féminine de la course).

Le RDV est pris à Fleurbaix…

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.