Infos

Ce premier weekend du mois d’août était pour moi synonyme de compétitions… Qui plus est dans un endroit bien sympathique, Le Touquet.

Samedi matin donc, départ pour le Touquet Paris plage en famille. Nous passons le weekend sur place.
Après deux heures de route suivi de 40 minutes à tourner pour trouver une place de stationnement, nous arrivons chez des amis qui nous accueillait pour le repas de midi. Le soleil est au rendez-vous, le vent également.
N’étant pas loin de la salle des sports, je suis parti récupérer mon dossard de suite afin d’être tranquille… Il fallait de toute façon le récupérer avant 16h. C’est chose faite avec en prime une soupe de poisson!
J’en profite pour donner rdv aux autres abeilles présentes devant le casino pour une petite photo… Eh oui, une fois n’est pas coutume, ce sont des “jeudistes” (qu viennent à mes entraînements) qui sont présents.
Repas rempli de pâtes, de saucisses, et d’eau! et oui, le rosé c’est pas pour maintenant. Vers 15h30, nous partons récupérer les clés de notre studio (à l’Hippotel) et nous y installons tranquillement… Mon fils en profitant pour une faire une petite sieste… Je regarde les J.O. 😉
17h50, direction le casino pour rejoindre les autres… Le départ étant donné à 19h!
Nous pausons bien évidemment pour la photo souvenir avant de partir pour un petit échauffement… Sur la photo, le président de l’US Marquette nous a rejoint.
image2
Petit échauffement donc de 15 minutes non loin du stade avec quelques gammes et accélérations.
Il y a déjà beaucoup de monde sur la ligne de départ, nous allons donc nous installer dans la masse… et attendons sagement le coup de pistolet du départ.
19h, la libération, nous sommes 2800 à nous élancer… certains sur le semi marathon et nous sur le 10kms. Il fait chaud, le soleil est au rdv.
image5Il y a du monde donc il faut se frayer un passage parmis les coureurs!

Je passe le 1er en 4’04, pas simple car il y a beaucoup de changements de direction pour arriver sur la digue… Par contre, moment sublime lorsque l’on descend vers la plage avec le coucher de soleil, image sublime que je prends le temps d’imprimer dans ma tête…
Le long de la digue, pas beaucoup de places pour courir car nous partageons la route avec les voitures, j’emprunte donc les trottoirs malgré les spectateurs… Passage au 2ème km en 8’10, et là, on entame la montée pour effectuer la traversée du site classé qui donne sur la baie de Canche. Chemin étroit mais vue très sympa…

image1Les kilomètres s’enchaînent assez vite et j’arrive déjà au ravitaillement, une bouteille d’eau nous est tendue que je prends ainsi que mon gel, et passage ensuite au 5ème km en 21’03.
Je sais alors que je vais bientôt voir mon fils et ma femme qui m’attendent non loin du 6ème km… Lorsque nous entrons dans la partie “forêt” du parcours. Je les salue en passant et vois mon fils tout content de voir son papa qui court… Ca me rebooste un peu et c’est reparti de plus belle…
La partie forêt est sympa car il y fait frais mais certaines routes sont moyennes car nous devons courir à côté des voitures/bus qui roulent au pas suite aux embouteillages dûs à la course mais qui nous polluent l’air avec leur gaz d’échappement.
Le parcours est assez plats dans l’ensemble, quelques faux-plats qui sont comblés par des descentes donc ça roule bien… J’arrive déjà au 9ème km en 38’42, et c’est là que notre route se sépare avec le semi puisqu’ils ont encore une boucle, quant à nous, nous prenons à droite vers le stade d’arrivée… Mais il n’arrive pas de suite car nous traversons un premier terrain de football, puis en remontons un autre avant de rentrer sur la piste d’arrivée pour un 300m final… Là, je sprinte car je sais pouvoir être sous les 43′. Je passe finalement la ligne d’arrivée en 42’47”
image3
Plutôt content de ce résultat puisqu’il y a quinze jours de vacances où je n’ai fait que deux sorties d’entraînement et ces dernières semaines, les sensations n’étaient pas forcément au rendez-vous… Bref, pour une course de  reprise c’est plutôt encourageant.

Les plus de la course:
– le lieu, le TOUQUET est plutôt une ville attractive et avec du monde en cette période, il y a donc du public et c’est plutôt agréable
– le fait de courir entre mer et forêt, les paysages sont magnifiques et c’est plaisant de courir dans ces conditions
– la puce chronométrique qui prend le temps sur la ligne de départ jusqu’à l’arrivée et donc, un temps réel qui est pris

Les moins de la course:
– un départ commun pour le 10km et le semi… ca fait du monde. Faut-il prévoir des SAS de départ? ou décaler le départ de quelques minutes?
– le fait de courir avec les voitures à côté et dans les gazs d’échappement, ça gâche un peu la fête. Aux vues des routes, n’est-il pas possible de fermer les routes complétement?
– le dossard avant 16h pour un départ à 19h…

Après la course, et après avoir pris une bonne douche bien méritée, nous nous sommes retrouvés dans les rues du Touquet afin de déguster une bonne moule/frite et une bonne bière de récupération 😉 après avoir longuement cherché une place où manger car en ce samedi soir, Le Touquet est rempli de monde et les terrasses sont pleines!
Moment très sympa en tout cas, à refaire!

image4

 

2 thoughts on “10 km du Touquet

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.