Infos

Bonjour Romain,

romain2

1. Peux-tu te présenter en quelques mots ?
J’ai 25 ans et ai commencé le sport à l’âge de 5 ans avec le basket, que j’ai pratiqué jusqu’à l’âge de 20 ans. Alors que je menais des études pour être journaliste sportif et que je travaillais à la Voix du Nord en tant que pigiste le week-end, je n’avais plus beaucoup de temps à consacrer aux compétitions de basket. Je me suis tourné vers la course à pied, par pur hasard. J’ai ensuite rejoint le LMA suivant les conseils de mon ami, Gérard Bourbiaux. Une passion était née. Cet été, je me suis installé sur Paris, car j’y ai décroché un CDI en tant que graphiste. Une nouvelle vie commence donc, loin du NPDC, mais je compte rester licencié au LMA, car, même à distance, je souhaite rester avec mon coach, Joseph Lebon, pour qui j’ai une profonde admiration et courir sous l’étiquette de mon club de cœur.

2. Quels sont tes principaux records dans ta discipline ?
J’ai réalisé mes meilleurs chronos sur longue distance en début d’année sur semi-marathon (1h08min25sec à Dunkerque) et sur mon tout premier marathon (2h27min39sec à Rotterdam). Sur 10km, mon record date de 2013 (30’47 à Hellemmes). Malheureusement c’était un Label départemental et ce n’est donc pas comptabilisé dans mon bilan FFA, où la meilleure marque est de 31’29 (Tourcoing en 2013). Sur piste mes records sont de 15’06 sur 5000m (à Lomme en 2014) et de 8’45 sur 3000m (à Halluin en 2013)

3. Quels sont tes objectifs pour cette saison et à long termes ?
Pour cette fin de saison, mon principal objectif sera le championnat de France de marathon à Rennes, le week-end prochain (25/10/2015, Romain a terminé 15ème en 2h26’50”). Et je finirai mon année par quelques 10km selon la récupération post-marathon. Hellemmes le 15 novembre ? La corrida du Haut-Touquet à Marquette le 13 décembre ? Une chose est sûre : je terminerai l’année par la corrida d’Issy-Les-Moulineaux le 20 décembre et reprendrai très rapidement le chemin de la route en 2016 avec le 10km de la Prom’ Classic à Nice le 10 janvier. À long terme, je souhaite vraiment avancer sur les plus longues distances (semi et marathon), car ce sont des distances sur lesquelles je me sens généralement à mon aise.

4. Peux-tu nous décrire une de tes semaines type d’entraînement ?
La semaine type de ma préparation marathon :
Lundi : Footing rythmé 1h20 à 1h30
Mardi matin, à jeu : Footing cool de 40min
Mardi soir : Footing rythmé de 1h à 1h10 avec la Team #BoostChampsElysées
Mercredi : Repos
Jeudi matin, à jeun : Footing cool de 40min
Jeudi soir : Séance de fractionné court
Vendredi : Footing à l’aise 1h à 1h10
Samedi : Footing à l’aise 1h10 à 1h20
Dimanche matin : Séance de fractionné long
Dimanche soir : Footing cool de 50min à 1h

5. Pour toi, quelle est la plus belle course en Nord ?
Difficile de faire un choix.. Je vais en donner deux :
– en tant que coureur : je choisirai une course qui n’est ni une course au chrono, ni une course à la prime.. mais “juste” une course au plaisir. Il s’agit de la “Monts et Merveilles” de Boeschepe. Le parcours est loin d’être une partie de plaisir pour les jambes. Mais, pour les yeux, ce n’est que du bonheur avec les magnifiques paysages des monts des Flandres. Et le plaisir continue après le passage de la ligne d’arrivée, puisque nous sommes accueillis avec un ravitaillement traditionnel : bière de Boeschepe, pomme de terre, fromage, tranche de jambon. Le tout dans une ambiance de fête absolument géniale. C’est une course que j’ai faite et gagnée à trois reprises. Malheureusement je ne pourrai, à mon plus grand regret, certainement pas prendre le départ de l’édition 2015, puisqu’elle tombera 2 semaines à peine après mon marathon.
– en tant que spectateur : les foulées halluinoises. C’est une course que je n’ai jamais faite et je ne sais pas si je la ferai un jour, car c’est un réel plaisir de vivre cet événement en tant que spectateur. Le plateau est souvent extrêmement relevé (comme ce fut encore le cas cette année) et les 3 boucles nous permettent de voir passer les coureurs à six reprises. On peut suivre le déroulé de la course jusqu’à l’explication finale. Bref, un vrai spectacle !
Romain1

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.