Infos

Dimanche 25 septembre 2016 se déroulaient les foulées de Lambersart.

Tout d’abord, je souhaitais féliciter les organisateurs et la ville pour avoir maintenu cette course, car aux vues des nombreuses annulations, ça fait du bien de pouvoir courir! Et les coureurs ont répondu présents puisque sur le 10km, nous étions pratiquemment 1000 au départ.

Samedi midi, je suis parti récupéré mon dossard à la salle des sports près du stade d’arrivée et j’en ai profité pour faire une reconnaissance du parcours. Celui-ci se découpe en une petite partie le long de la Deûle (autour du Colysée) et une grande partie sur l’avenue de l’Hippodrome. Quelle est longue cette avenue!
Récupération du dossard et du tour de cou (Il servira pour les cross cet hiver!)

lambersart-2

Dimanche donc, départ matinal même si j’habite à 5 minutes de là car les accès sont assez compliqués, tout cela dû aux nouvelles normes de sécurité instaurées par la préfecture. L’accès à la course est totalement bouclé!
Je parviens à trouver une place pas trop loin de l’avenue de l’Hippodrome, j’en profiterai pour faire mon échauffement jusqu’au départ.
Arrivé au stade, je profite de l’arrivée de la course du 5kms pour encourager les quelques coureurs du club engagés.
Je termine ensuite mon échauffement et vais me placer sur la ligne de départ, et pour une fois, je suis bien placé!

A 10h, le départ est donné “au sifflet” et je décide de partir vite. On rejoint rapidement les bords de Deûle avant d’entamer un petit tour derrière le Colysée, s’ensuit un petit faux plat très sec avant l’aller-retour sur l’avenue de l’Hippodrome.
Je passe les deux premiers kilomètres en 3’59 et les jambes répondent plutôt pas mal… L’avenue de l’Hippodrome est démoralisante car on voit au loin le demi-tour… Malgré tout, je cale mon allure sur 4’10. Les kilomètres passent et au demi-tour, je relance bien malgré un petit vent de face… Ah oui, j’oubliais l’avenue n’est pas plate… Faux plat montant et faux plat descendant… J’arrive à la fin du premier tour et passe le 5ème km en 20’39.
Et on repart pour la même boucle, moi j’aime assez bien des courses en boucle, ça me permet de voir également la course des “élites” en tête… Ca court, ah non, ça vole !

Pour une fois, je n’ai pas mon petit coup de mou au 6ème et je parviens à maintenir le cap… Le deuxième aller-retour sur l’avenue de l’Hippodrome est un peu plus dur mais ça tient. Au 8ème km, je me dis que je peux faire moins de 42′ et remet un petit coup de boost, et les jambes répondent présentes!
Dernier km, direction le stade pour l’arrivée… Qu’il est long ce tour de stade! Je passe finalement la ligne en 41’49”. Plutôt content de moi…

Même si le parcours a été modifié et n’est pas le plus sexy, il a au moins le mérite d’avoir permis à la course de se maintenir. Rien que pour ça, c’était top!

Au niveau des “premiers”, chez les hommes la victoire revient à Philemon Koskei (30’06) devant Djamel Bachiri et Thomas Deleu. Chez les femmes, victoire de Julie Sylvain (35’56 qui bat le record de l’épreuve) devant Emilie Venza et Isabelle Gillodts.

Pour finir, voici un lien vers la vidéo des foulées: https://vimeo.com/184485601

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.