Infos

Aujourd’hui, je suis à 8 jours du marathon d’Amsterdam…

Grosse incertitude puisque je n’ai pas pu faire de préparation spécifique et longue comme je l’aurai voulu.
Blessé aux tendons d’Achille début juin, je n’ai repris la course à pied que fin août après avoir survécu aux ondes de choc qui n’ont pas été assez efficaces, après les piqûres de mésothérapie qui ont plutôt aidé à bien soigner l’inflammation… mais surtout grâce à de nombreuses heures de kiné et du K-tape…
Chaque matin, j’utilise le protocole de stanish* sur les escaliers et le soir, je fais de la balle de tennis (musculation des muscles intrinsèques du pied).

*Le docteur Stanish est professeur d’Orthopédie Surgery à Dalhousie University et médecin-chef de l’équipe canadienne lors des jeux olympiques d’été, à Los Angeles en 1984 et à Séoul en 1988. Il a mis au point un protocole de rééducation pour les tendinopathies.
Ce protocole de rééducation fait appel à des techniques sollicitant le tendon en torsion et en traction, par un travail musculaire excentrique.
En effet, le repos a un rôle plutôt négatif sur les tissus.
Ainsi, Stanish préconise une pratique du renforcement musculaire, de type excentrique, afin d’obtenir une cicatrisation tendineuse optimale par l’apport vasculaire, l’innervation et la traction mécanique.

J’ai donc dans les jambes 4 semaines de préparation pendant lesquelles j’ai couru 3 fois (un spécifique, un fractionné et une sortie longue) et roulé 1 fois (l’intérêt du vélo est plus qu’important puisqu’il m’a permis de me muscler les quadris et surtout de rajouter une séance sans chocs sur les tendons). Chacune de mes sorties à pied était espacée au minimum de 48h.

Me voilà donc à une semaine du marathon… Encore un semi en tant que meneur d’allure demain et ensuite, on fait du jus comme on dit… et on verra.

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.