Infos

L’automne pointe le bout de son nez et la saison de cross est dans les starting-blocks.

photo-depart-bulletin
Mais le cross a-t’il un intérêt?
Selon moi, il constitue une préparation idéale pour les courses sur route du 10km au marathon, mais pourquoi?

  1. La période des cross s’étale d’octobre à février au moment où les courses sur route se font rares
  2. Le cross-country contribue au développement physique complet parce qu’il est pratiqué en nature sur des terrains variés et non stables… Toutes les chaînes musculaires sont donc sollicitées : tendons, mollets, quadriceps, ischio-jambiers, lombaires, abdos, haut du corps, bras… Du vrai gainage naturel, donc!
  3. Vous allez développer votre capacité cardiaque… En effet sur le cross, l’effort est plus violent et les changements de rythme  permettent de mieux aborder l’effort spécifique d’une course sur route.
  4. Le bon esprit qui règne sur les cross favorise également la participation des athlètes, on se retrouve souvent  plusieurs à souffrir dans le froid, la boue, à partager la même galère… et ça crée des liens au sein du club!
  5. Votre mental..! Vous ressortirez plus fort mentalement de cette période de cross. L’esprit de compétition et le “combat” au sein du peloton seront plus présentes que sur la route. Profitez-en pour développer votre Fighting Spirit!

Cependant, il est important de se préparer correctement pour un cross… Votre semaine d’entrainement ne sera pas pour autant trop chamboulées…
On conservera bien évidemment toujours une sortie longue afin d’accumuler les kilomètres et la résistance. A cela, on viendra ajouter du travail spécifique cross : côtes, vitesse, travail sur terrain moins stables, travail des appuis…
Bien évidemment, le travail de la VMA sera primordial et on en profitera pour la développer… Les séances clés seront composées entre 200 et 400m d’effort avec des répétitions. Du travail spécifique de VMA sur un circuit “type cross” peut également être mis en place par votre entraîneur.

Par ailleurs, n’oubliez pas de bien vous chausser… Soit vous portez des pointes de cross-country sur lesquels vous disposez de pointes amovibles (entre 6 et 18mm) mais attention à l’adaptation à ce type de chaussure sans amorti soit une bonne paire de chaussure de trail peut faire l’affaire.

En conclusion, le cross et les courses sur route sont totalement compatibles et modifiant juste quelques séances spécifiques. Vous développerez en plus votre vitesse et votre puissance musculaire qui vous seront utiles dès votre retour sur route. Alors, tenté ou pas?

ob_cf5df3_20140121-125553

 

Voici le lien vers le calendrier cross de la LNPCA: ici

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.