Infos

Tout le monde a déjà ressenti cette sensation de jambes lourdes le matin suivant une course ou un entraînement bien soutenu… (attention je ne parle pas d’un lendemain de semi-marathon ou marathon!)

Il est toujours compliqué de se motiver à aller courir un petit footing souple, mais celui-ci a-t’il une réelle utilité?
Evidemment que oui!
L’idéal, selon votre niveau, est de faire un footing de 30 à 50 minutes à allure très facile car il va aider à récupérer mieux et surtout plus vite en favorisant la vascularisation (soit favoriser l’irrigation des vaisseaux sanguins et donc éliminer plus rapidement tous “les déchets”). Et vous verrez qu’au fil des kilomètres, les jambes vont se délier.
Ce que j’appelle “allure facile” c’est une allure proche des 50 à 60% de VMA afin de bien rester en zone de confort au niveau cardiaque. La fameuse zone verte pour celles et ceux qui ont des montres GPS cardio intégré.

Si les jambes sont vraiment douleureuses à la limite de la contracture, il vaudra mieux favoriser soit une séance de natation ou encore 1h de vélo à tourner les jambes sans mettre de braquet trop important.
Cette sortie vélo est parfois plus bénéfique qu’un footing souple, mais le coureur à pied a tendance à se focaliser sur son nombre de kilomètres par semaine…

En résumé, le footing lent de récup’ est bénéfique pour :

  • aider le muscle à mieux récupérer
  • à éliminer les “déchets” lactiques
  • éviter cette sensation de courbatures pendant des jours

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.