Infos

J’ai testé les chaussures Saucony Triumph  Iso 2.

img_3060

Petite présentation de la chaussure. Saucony la présente comme une chaussure destinée aux longues distances type marathon. Composition:

  • Entourée de l’EVERUN qui assure un excellent amorti mais également un retour d’énergie important.
  • Chausson interne en ISOFIT qui donne un maintien parfait pour le pied.
  • Drop de 8mm (soit la différence entre le talon et l’avant du pied).

img_3263

  • Semelle extérieure iBR+ assurant une adhérence sur tous les sols et une très bonne résistance.img_3265
  • Des lacets plats qui permettent un bon serrage
  • La technologie Powergrid+ pour l’amorti et la fluidité

Bref, cette nouvelle Saucony Triumph est donc un condensé de technologie ayant fait leurs preuves pour certaines (Powergrid) et des nouvelles (Everun).

img_3266
Là où je suis moins satisfait sur l’aspect esthétique, c’est le mesh intérieur un peu fragile à mon goût, très léger.
Passons maintenant au test sur route.
J’ai testé la chaussure sur environ 180kms sur des sorties longues, du travail spécifique et même sur piste.

img_3087
Pour être honnête, j’ai eu un soucis avec ma première paire qui a percé au niveau du gros orteil après peu de kilomètres. Par contre, le SAV a super bien fonctionné et j’ai récupéré une nouvelle paire de Triumph. Depuis, plus aucun problèmes, donc je pense qu’il y avait un petit soucis de fabrication.

Lors des premières sorties, ce qui prime c’est ce sentiment de courir sur un petit nuage. Le pied est bien maintenu, l’amorti est exceptionnel (sans être sur des Hoka) et je ne ressens aucune aspérité sur la route. C’est hyper confortable, on est comme dans des pantoufles. Les kilomètres défilent sans fatigue. Mon pied est à l’aise sur le devant du chausson, ce qui enlève cette sensation d’être serré que l’on peut retrouver sur d’autres marques. La chaussure entoure bien le pied et je me sens bien en sécurité. Je confirme qu’elle est bien faite pour du long. Point important, son poids. Avec moins de 300gr, elle est relativement légère pour une chaussure typée “long”. Le drop de 8mm permet également de meilleure sensation notamment sur la pose du pied. On ressent mieux la route et j’ai donc moins tendance à attaquer du talon. De plus, la semelle renvoie un bon dynamisme.

Sur piste, lors d’un fractionné, j’ai décidé de les tester… C’est clair et net, elle n’aime pas la piste. Malgré le renvoi dynamique, son poids même aussi léger se ressent. Et la vitesse élevée n’est pas sa meilleure amie. Lors de mon 10×400, j’étais content d’arriver aux dernières séries.

Lors de séances de travail d’allure spécifique où l’on travaille donc une allure assez accessible, la chaussure répond bien. En ce qui me concerne, entre 14 et 15 km/h, la chaussure est bien dynamique et me renvoie bien l’énergie. Même si encore une fois, on ressent bien qu’elle préfère les longues sorties en mode footing aux alentours des 12 km/h.

En conclusion, cette chaussure m’accompagne pour mes sorties longues footing, et sorties longues avec rappel d’allure spécifique.
Clairement destinée aux longues distances, c’est une chaussure qui assure maintien, amorti et confort. Idéale pour le marathon. Et je suis fan du drop de 8mm voire même du drop de 4mm sur la Zealot, qui sera mon prochain test.

 

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.