Infos

Plutôt que de séance spécifique, on parlera travail de vitesse spécifique.
Qu’entend-on par là… Il s’agit en fait d’une vitesse spécifique à la distance préparée mais surtout à l’objectif que vous souhaitez réaliser.

WP_20150917_12_43_36_Pro

Vous l’aurez compris, la vitesse spécifique est donc votre vitesse de compétition. Elle se calcule biensûr selon votre VMA ( pour rappel Vitesse Maximale Aérobie) et selon que vous prépariez un 10km ou un marathon, elle correspondra à un pourcentage plus ou moins grand de celle-ci.
On peut tenter de résumer ça comme suit:

  • pour un 10km, elle représentera entre 85 et 90% de votre VMA
  • pour un semi, elle sera comprise entre 75 et 85 % de votre VMA
  • pour un marathon, entre 65 et 75% de votre VMA

On comprend donc que selon l’objectif recherché, la vitesse spécifique sera proche de la VMA et se rapprochera de l’allure footing plus la distance s’allongera.
Voilà pourquoi, il convient de bien évaluer sa VMA et de se fixer un objectif cohérent et dépendant de celle-ci. (quelqu’un ayant une VMA de 15km/h ne pourra pas courir un 10km en 37’…)

Maintenant, il s’agit de bien placer ses séances de travail spécifique… Soit une séance purement spécifique (pour objectif 10km) soit une séance spécifique dans une sortie longue (pour objectif marathon), ce qui rendra la sortie plus sympa et moins monotone…

Bon entraînement…

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.