Infos

Aujourd’hui, parlons de test VMA… Définissons donc la VMA et parlons ensuite des différents tests qui existent pour la mesurer…

La VMA, c’est quoi?
La VMA ou Vitesse Maximale Aerobie est la vitesse à laquelle votre consommation d’oxygène est maximale lors d’un effort. Concrètement, elle correspond a une vitesse de course très intense que nous sommes capables de tenir entre 3 à 6 minutes en fonction du niveau de chacun.
Il est idéal de la mesurer deux fois par an afin de pouvoir réaliser des comparaisons en ayant utilisé le même test évidemment.

Quels sont les tests?
Il y en a bien plus qu’on ne le pense… Le test VAMEVAL, Cooper, demi-Cooper, Léger-Boucher, Brue… etc…

Voici ceux que j’ai choisi de retenir:

  • En premier lieu, dans un laboratoire, vous pouvez effectuer un test à l’effort… Sous la surveillance d’un médecin, vous courez sur tapis jusqu’à votre potentiel maximal. Vous récupérez ensuite un dossier complet avec l’ensemble des mesures qui auront été prises pendant votre test.
  • Le VAMEVAL
    Ce test est une amélioration de celui de Léger-Boucher, l’accélération se faisant par 0,5km/h contre 1km/h pour celui-ci de Léger.
    Vous devez placer des plots tous les 20m autour de la piste, la vitesse de course est réglée par une bande sonore qui émet des bips. A chaque bip, l’athlète doit avoir atteint un plot. Le principe étant de valider des paliers (un palier=1′) et le test s’arrête lorsque vous ne parvenez plus à finir les paliers à temps.
    Pas d’échauffement au préalable pour ce test, puisque l’allure démarre à 8km/h.
  • Le COOPER ou demi-COOPER
    Le principe est assez simple pour ce test. Il vous suffit de parcourir la plus grande distance sur un temps donné. A savoir, 12′ pour le COOPER et 6′ pour le demi-COOPER.
    Attention, ce test nécessite un échauffement au préalable.
  • Le test de BRUE
    Le principe de ce test est de suivre un cycliste qui règle une allure donnée qui augmentera de 0,3km/h par palier de 30″. La fréquence de pédalage du cycliste est déterminée par un son qu’il reçoit dans son casque.
    Chaque athlète doit suivre le “lièvre” cycliste jusqu’à ce qu’il ne puisse plus tenir l’allure.
    Pas d’échauffement au préalble pour ce test.

Remarque: VAMEVAL  et BRUE necéssitent une aide extérieure afin de pointer les tours et allures des athlètes, et surtout de voir à quel moment ils ont lâché.

Une fois votre VMA déterminée, vous pourrez ensuite définir vos allures de course: par exemple, sur une course de 10km, un coureur court à une allure proche de 90% de sa VMA, 85% pour un semi-marathon, 80% pour un marathon.

Bon courage…

4 thoughts on “Test VMA

  1. Si je peux apporter une précision… bien que le demi-cooper soit le plus facile à mettre en place (pas besoin d’aide, pas besoin de piste), il faut tout de même avoir un minimum d’expérience pour se lancer dans ce type de test, car il faut être régulier. Donc personnellement, je ne le préconiserais pas pour quelqu’un qui débute en course à pied.

    Nous on fait 4x1000m avec 2′ de récup’ sur place entre chaque. On fait la moyenne et bingo ! XD
    Ce n’est pas un test validé “scientifiquement” et la VMA est un poil sous-évaluée par rapport à certains autres tests mais le travail effectué sur les allures calculées en fonction de cette “VMA” sont adaptées selon moi, et les résultats plus que convaincants. En effet, je suis passé en un peu moins de 3 mois de 45′ à 42’30 sur 10km alors que je revenais de blessure à la rentrée.

    Sinon, je trouve toujours assez ahurissante cette valeur de 80% de VMA pour le marathon. Je m’explique : j’ai l’impression que c’est une allure pour les coureurs ayant un excellent indice d’endurance, car je n’ai que rarement vu des personnes arrivant à tenir cette allure sur un marathon complet. Alors ok, c’est une bonne allure sub semi qui permet lors d’une préparation semi de bien “encadrer” l’allure semi et qui permet de bosser un peu plus sur des sorties longues, mais si jamais je me lançais dans une prépa marathon, j’ajouterais directement 10″ à cette valeur.

    • Merci pour ce commentaire, en effet chacun utilise les méthodes qu’il lui conviennent le mieux.
      Je ne pense pas qu’il y ait une méthode plus efficace que l’autre.
      J’utilise le demi-cooper car avec un groupe d’une quarantaine de coureurs, tu ne peux pas te permettre de faire autre chose, en étant seul.

      Celui que je préfère par contre, est le test de brue… C’est d’ailleurs sur celui-là que j’ai mesuré en novembre 2016 ma VMA pour la dernière fois.

      Concernant la valeur de 80% cela reste une moyenne, et on sait très bien qu’on ne maintient pas cette allure sur les 42 bornes. Maintenant, il faut bien une base de travail et les 80% représentent bien cette base.

      😉

  2. C’est clair qu’avec 40 coureurs, c’est “l’anarchie”. C’est peu ou prou le nombre que nous sommes aussi chez nous donc je comprends bien la difficulté de la chose.

    On est bien d’accord au sujet de l’allure 80%VMA. Simplement, pour du spécifique marathon, je la Bruno-heubiserais en fonction de mon objectif réaliste ! ;p

Leave comment

Your email address will not be published. Required fields are marked with *.